À la Une

La Mousson d'été

du 22 au 28 août, Pont-à-Mousson

Pendant six jours, au cœur de la Lorraine, l'Abbaye des Prémontrés ouvre ses portes aux auteurs dramatiques, aux metteurs en scène, aux universitaires, aux comédiens, aux traducteurs et au public pour venir écouter le théâtre d'aujourd'hui. C'est autour de lectures, de mises en espace - de textes inédits ou traduits en français -, de conversations et de spectacles que La Mousson d'été organise ce terrain de rencontres.
Parmi les textes à découvrir, 4 ont été traduits par les traducteurs de la MAV :

  • Regarde-moi quand je te parle de Monica Isakstuen (Norvège)
    traduit par Marianne Ségol-Samoy
  • Amsterdam de Maya Arad-Yasur (Israël)
    traduit par Laurence Sendrowicz
  • Bleus de Tyrfingur Tyrfingsson (Islande)
    traduit par Séverine Daucourt
  • Polonia de Nacho Ciatti (Argentine)
    traduit par Denise Laroutis


"La Brèche" de Naomi Wallace

du 17 au 23 juillet, Gymnase du lycée Mistral, Festival d’Avignon

Traduit de l’anglais (États-Unis)
par Dominique Hollier.
Mise en scène de Tommy Milliot.
Disponible aux éditions Théâtrales.
Naomi Wallace évoque la question du consentement au sein des séductions adolescentes et sait comme personne d’autre puiser dans le détour historique pour instiller le poison du doute. Elle compose dans un style acéré une fable terrible et universelle où les enfants d’ouvriers n’ont pas le même destin que ceux des notables, le déterminisme social conduisant ici les premiers à demeurer les proies des seconds.



La Maison Antoine Vitez est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication
– Direction générale de la création artistique (DGCA)