À la Une

Un jour, un auteur

le 11 juillet, La Chartreuse, Villeneuve-lez-Avignon

La Maison Antoine Vitez et La Chartreuse, accompagnés par l'Ecole supérieure d'art dramatique du Théâtre National de Strasbourg, proposent de découvrir deux auteurs réputés dans leur pays, mais encore trop peu connus en France : Zinnie Harris qui s'est imposée sur les plus grandes scènes de Grande-Bretagne, du Royal Court au Traverse Theater d'Edimbourg où elle est metteure en scène associée, et Nis-Momme Stockmann nommé en 2010 jeune dramaturge de l'année par la revue Theater Heute, et depuis récompensé par de multiples distinctions.

  • Comment retenir sa respiration de Zinnie Harris
    traduit de l'anglais par Blandine Pélissier
    lecture dirigée par Maëlle Poésy
     
  • Ami malade de Nis-Momme Stockmann
    traduit de l'allemand par Silvia Berutti-Ronelt et Christophe Perton
    lecture dirigée par Christophe Perton


Forum des nouvelles écritures dramatiques européennes

les 7 et 8 juillet, Gymnase du Lycée Saint-Joseph, Festival d'Avignon

Ce 3e forum, organisé par le Théâtre National de Strasbourg, l'ESACT de Liège, l'Université Paris-Nanterre, l'Université libre de Belgique, la Maison Antoine Vitez et cette année le Festival d'Avignon explore les nouvelles écritures dramatiques en Europe en invitant dix auteurs à deux journées de discussions et de débats. Les mises en lecture d'extraits de leurs textes par des élèves de grandes écoles initieront des échanges avec les élèves, les auteurs et leurs traducteurs, des spécialistes des écritures contemporaines, et le public.


"Dévastation" de Dimítris Dimitriádis

les 6 et 7 juillet, Théâtre du Vieux-Colombier, Paris

Traduit du grec par Michel VolkovitchDévastation magnifie et parodie le mythe en convoquant Agamemnon, Clytemnestre, Egisthe, Cassandre, Electre, Iphigénie, Oreste. Ils dormaient. Ils se réveillent et entrent en scène un par un. Ils vont devoir rejouer leur histoire une fois de plus. Ils s'affrontent violemment. Electre et Clytemnestre sont satisfaites de cet éternel retour ; les autres, à des titres divers, ont décidé d'y échapper. Ils vont finir par s'entretuer, mais pas conformément à la légende officielle. Mais peuvent-ils mourir ?
Mis en scène par Marceau Deschamp-Ségura.
Disponible aux éditions Espaces 34.


La MAV a déménagé

Ça y est ! Nos nouveaux bureaux sont installés aux Plateaux Sauvages, dynamique lieu culturel du XXe arrondissement de Paris, où Laëtitia Guédon et son équipe nous accueillent.
Le téléphone reste inchangé et la nouvelle adresse postale est : 5 rue des Plâtrières, 75020 Paris.
Pensez à modifier vos fichiers.
Et, venez nous rendre visite !



La Maison Antoine Vitez est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication
– Direction générale de la création artistique (DGCA)