À la Une

La MAV déménage

Les locaux du 134 rue Legendre qui abritent depuis 2011 les bureaux de la MAV vont définitivement fermer leurs portes fin septembre 2017.
A partir de janvier 2018, nous serons installés aux Plateaux Sauvages où Laëtitia Guédon et son équipe nous accueillent chaleureusement dans ce tout nouveau lieu de fabrique inédit, situé dans le XXe arrondissement, plein de vie et de projets.
En attendant, du 14 septembre à la fin décembre, l’ONDA nous héberge généreusement dans ses locaux.


Studio européen des écritures pour le théâtre

du 14 au 21 septembre, La Chartreuse, Villeneuve-lez-Avignon

La MAV est partenaire de cette troisième session du Studio européen des écritures pour le Théâtre – co-organisée par La Chartreuse, l’ENSATT et la SACD – qui rassemble quinze jeunes écrivains de théâtre français et européens et a pour thème « les anges de l’histoire ».
L’objectif du Studio est de permettre à des jeunes dramaturges européens – accompagnés par des traducteurs de la MAV - de lier connaissance et de confronter leurs travaux, leur vision du théâtre, leurs perspectives de création. Le Studio européen s’attache à mettre à l’étude les interrogations nées de la pratique artistique et les mutations en cours dans le champ dramaturgique.


Court Toujours 2017

samedi 23 septembre à 17h45 et 20h15, NEST, Thionville

Carte blanche à Séverine Magois, qui, à l'occasion de la parution prochaine aux éditions Théâtrales de Pièces courtes 3, nouveau recueil du dramaturge australien Daniel Keene, dirigera en avant-première une lecture de Dernier rivage, en collaboration avec l'acteur Assane Timbo.
Lecture programmée dans le cadre de Court Toujours 2017, festival de la forme courte du NEST - CDN transfrontalier de Thionville Grand Est.


"Cancrelat" de Sam Holcroft

28 et 29 septembre, La Comédie de l’Est, Colmar

Cette pièce choc, traduite de l’anglais par Sophie Magnaud, se situe dans un établissement scolaire difficile. Une jeune professeure d’histoire naturelle doit maîtriser de nombreux conflits parmi ses élèves - tensions contre l'institution ou entre eux pour des raisons sentimentales et sexuelles.
Mais sur ces conflits, la guerre, la vraie, vient bientôt se greffer.
Comment le vivant va-t-il se sortir de cette sale histoire ?
Mis en scène par Vincent Goethals.
Disponible aux éditions Théâtre Ouvert / Tapuscrits.
 



La Maison Antoine Vitez est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication
– Direction générale de la création artistique (DGCA)