À la Une

La nuit de la traduction

Vendredi 24 mai aux Plateaux Sauvages, Paris

L’installation de la Maison Antoine Vitez, centre international de la traduction théâtrale, aux Plateaux Sauvages, dynamique fabrique culturelle au cœur de Ménilmontant, lui donne l’occasion de renouer avec une manifestation qui a jalonné les presque 30 années de son existence : un temps fort réunissant les traductrices et les traducteurs de la maison autour d’une soirée de lectures.

Cette première Nuit de la traduction, en partenariat avec les Plateaux sauvages, permettra aux traductrices et traducteurs d’œuvres théâtrales de se retrouver, d’échanger, tout en offrant aux professionnels et au public curieux des écritures dramatiques nouvelles la possibilité d’entendre et de découvrir, en langue française, de nouveaux textes venus du monde entier.

Maîtres d’œuvre de la soirée, les traductrices et les traducteurs de la Maison Antoine Vitez introduiront la lecture publique de 8 extraits de pièces récemment traduites.
La soirée sera animée par Laurent Muhleisen, directeur artistique de la MAV.

18 h - 20 h : Premier acte mis en voix par Emmanuel Daumas​
La Grande Marche de Wolfram Lotz, traduit de l’allemand par Sofiane Boussahel
Ce qui manque de Tomislav Zajec, traduit du croate par Karine Samardžija
Belial de Yannis Mavritsakis, traduit du grec par Michel Volkovitch
Les Petites Chambres de Waël Kaddour, traduit de l’arabe par Wissam Arbache et Hala Omran

20 h - 21 h : Entracte
Buffet au bar des Plateaux Sauvages.

21 h - 23 h : Deuxième acte mis en voix par Maïa Sandoz​
70* ans de fragments de Hannah Khalil, traduit de l’anglais par Ronan Mancec
Massacre de Lluisa Cunillé, traduit du catalan par Laurent Gallardo
Ivre de mots de Frank Siera, traduit du néerlandais par Esther Gouarné et Mike Sens
American Hotel de Sara Stridsberg, traduit du suédois par Marianne Ségol-Samoy

Entrée libre sur réservation au 01 83 75 55 70
ou par mail : reservation@lesplateauxsauvages.fr
Les Plateaux Sauvages, 5 rue des Plâtrières, 75020 Paris.


Regards croisés

du 15 au 19 mai, Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas, Grenoble

Pour la 19e édition de Regards croisés ce sont 16 auteurs et autrices qui sont conviés à Grenoble pour la présentation de leurs textes, des rencontres, des ateliers, dont trois auteurs traduits par la MAV accompagnés de leurs traducteurs :

- Amsterdam de Maya Arad-Yasur
traduit de l'hébreu par Laurence Sendrowicz
- Il faudrait sortir le chien de Tomislav Zajec
traduit du croate par Karine Samardžija
- lapider marie de debbie tucker green
traduit de l'anglais par Emmanuel Gaillot, Blandine Pélissier et Kelly Rivière



La Maison Antoine Vitez est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication
– Direction générale de la création artistique (DGCA)