À la Une

Théâtre/Public n°235. Traduire

carte blanche à la Maison Antoine-Vitez

Le dossier de ce numéro de Théâtre/Public est consacré à la traduction théâtrale. Il donne la parole aux traductrices et aux traducteurs, aux autrices et aux auteurs traduits et à celles et ceux qui les mettent en scène.
Grâce à la Maison Antoine-Vitez, l'occasion est offerte de s'immerger dans les pratiques contemporaines de la traduction pour réfléchir à ce qu'elles ont de singulier : on pourra en appréhender les enjeux, mais aussi la diversité, selon les aires géographiques, les esthétiques et les personnalités.


"Marcella de Ulloa ou la Dernière Toile de Vélasquez" d'Howard Barker

Disponible aux Éditions Théâtrales

Traduit de l'anglais par Pascale Drouet.
Marcella de Ulloa plonge au cœur des Ménines, de Vélasquez, l’un des plus grands chefs-d’œuvre de l’histoire de la peinture. Barker s’intéresse à la scène cachée que le peintre espagnol est en train d’exécuter. Marcella est une fascinante érudite de 70 ans que tous admirent et recherchent, sauf Vélasquez. Quand ce dernier est contraint par le roi de la peindre nue, il se découvre un tel attrait pour ce corps que révéler son œuvre pourrait bouleverser l’esthétique et le cours du monde.



La Maison Antoine Vitez est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication
– Direction générale de la création artistique (DGCA)