À l'affiche

"L’Origine du monde. Portrait d’un intérieur" de Lucia Calamaro

lundi 23 janvier à 20h, Théâtre de l’Odéon, Paris

Deuxième rendez-vous des « nouvelles dramaturgies européennes » proposé par le Théâtre de l’Odéon et France Culture, en partenariat avec la MAV.
Autrice, metteure en scène et comédienne, Lucia Calamaro s’impose aujourd’hui comme une figure majeure de la scène italienne. Le travail qu’elle développe frappe autant par la puissance de son écriture que par la radicalité de la mise en jeu des acteurs. Le cycle L’Origine du monde, traduit de l’italien par Federica Martucci, est caractéristique de l’humour décapant de son théâtre, mais aussi du partage vibrant et de la mise à nu qu’il vise.
Lecture réalisée par Laure Egoroff.


"Je crois en un seul dieu" de Stefano Massini

du 10 au 20 janvier, Comédie de Saint-Etienne

Je crois en un seul dieu, traduit de l’italien par Olivier Favier et Federica Martucci, aborde avec subtilité la question israélo-palestinienne, à travers le parcours de trois femmes, trois identités portées par une seule comédienne : une professeure d’histoire juive qui fait partie des milieux de la gauche israélienne, une étudiante palestinienne qui cherche à devenir une martyre et une militaire américaine faisant partie des troupes américaines qui prêtent main forte à l’armée israélienne dans les opérations anti-terroristes. La construction en monologue permet d’accentuer leurs différences mais aussi leurs similitudes, révélant ainsi toute la complexité humaine.
Mise en scène d'Arnaud Meunier. Avec Rachida Brakni.


"J’appelle mes frères" de Jonas Hassen Khemiri

du 9 au 29 janvier, Le Poche, Genève

L’auteur, traduit par Marianne Ségol-Samoy, nous embarque dans un univers singulier et claustrophobe où un personnage est happé par la suspicion ambiante. Une guerre a été déclarée. Mais pas comme nous l’entendons. Ici, la guerre s’est introduite dans la tête des gens et s’exprime sous forme de peur. Et lorsque cette peur s’est installée, les avions deviennent des missiles, les sacs à dos deviennent des bombes et tous les barbus deviennent des ennemis potentiels. Dans un suédois délibérément approximatif s’inspirant du langage des banlieues, de l’arabe et des jeux de mots, l’auteur nous restitue une langue pluriculturelle à la fois drôle, poétique et métaphorique.
Mise en scène de Michèle Pralong.
Texte disponible aux éditions Théâtrales.


Lundi en coulisses spécial Maison Antoine Vitez

lundi 9 janvier, Théâtre Mansart, Dijon

La compagnie « Les Encombrants » propose un rendez-vous chaque mois, avec un invité différent – en janvier, la MAV. Ce rassemblement permet de faire émerger entre passionnés du théâtre (professionnels et amateurs) le désir de s’impliquer collectivement et de découvrir des écritures théâtrales d’aujourd’hui. Seront mis en lecture :

  • L'Affaire Harry Crawford de Lachlan Philpott
  • Feues les mains de Robert Redford de Rebekka Kricheldorf
  • Le Principe d’Archimède de Josep Maria Miró
  • L’Abeille de Hideki Noda


"L'Affaire Harry Crawford" de Lachlan Philpott

lundi 16 janvier à 19h30, Petit Angle, Grenoble

Lecture de la pièce L’Affaire Harry Crawford de l’auteur australien Lachlan Philpott.
"Cette pièce est inspirée de différentes interprétations de la vie d’Eugénie Falleni.
Eugénie Falleni a vécu la plus grande partie de sa vie en tant qu’Harry Crawford avant d’être reconnue coupable du meurtre de son épouse Annie Birkett, en 1920, à Sydney."
La lecture sera suivie d’une rencontre avec l’auteur et la traductrice Gisèle Joly.


Assemblée Générale de l'association

le mardi 6 décembre à 18h30

L’Assemblée Générale de la Maison Antoine Vitez se tiendra le mardi 6 décembre à 18h30 au siège de l’association : 134 rue Legendre.
Venez nombreux et n’oubliez pas, pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, de vous mettre à jour de la cotisation 2016. Si vous ne pouvez pas vous rendre à cette réunion, merci de nous renvoyer un pouvoir complété.


Bureau des lecteurs de la Comédie-Française

du 25 au 27 novembre, Studio-Théâtre, Paris

Pour cette nouvelle édition, deux pièces inscrites au répertoire de la MAV seront lues par les comédiens de la troupe :
- vendredi 25 novembre à 20h30 : L'Abeille de Hideki Noda, traduit du japonais par Corinne Atlan. Lecture dirigée par Maryse Estier
- dimanche 27 novembre à 14h : L'Affaire Harry Crawford de Lachlan Philpott, traduit de l'anglais (Australie) par Gisèle Joly. Lecture dirigée par l'auteur.


Textes sans Frontière - Pologne

du 18 au 30 novembre, au Luxembourg et en Lorraine

Textes sans Frontière est un projet transfrontalier qui s’articule autour de la rencontre entre une dramaturgie et un public, entre des comédiens et des metteurs en scène et entre des structures culturelles de France et du Luxembourg. Au programme quatre lectures de textes contemporains polonais, dont deux issus du catalogue de la MAV :
- Lamentation de Krzysztof Bizio, traduit par Agnieszka Kumor
- Antigone à New York de Janusz Glowacki, traduit par Ursula Mikos et Olivier Cohen.


"Buffles" de Pau Miró

du 8 au 18 novembre, Théâtre Romain Rolland, Villejuif

Buffles est la première pièce d’une « trilogie animale » traduite du catalan par Clarice Plasteig.
Dans ce texte tout en mystère et en délicatesse, le jeune auteur superpose la société humaine et la sauvagerie animale pour conter un drame familial universel. Entre conte métaphorique et récit réaliste, il tisse une histoire troublante qui évoque la difficulté de grandir sans modèle parental, dans la jungle des villes comme dans celle des fratries.
Mise en scène d'Edouard Signolet.
Texte édité chez Espaces 34.


Écritures indiennes contemporaines

le 7 novembre, ARTA, Cartoucherie de Vincennes / les 15 et 16 novembre, Maison des cultures du monde, Paris

Après India Scene 1 qui a permis d’entendre les pièces Naga-Mandala de Girish Karnad, Jaal d’Annie Raidi et Rizwaan d’Abhishek Majumdar, la compagnie Leday/Keli propose de découvrir d’autres textes contemporains, dont un extrait de Turel de Swar Thounaojam.
La Maison des cultures du monde, quant à elle, organise deux jours de colloque sur les scènes contemporaines de l'Inde autour du magazine Théâtre Public n°219.