Laurent Muhleisen Traducteurs

A traduit 16 ouvrages référencés à la MAV

Langues de traduction de Laurent Muhleisen

  • Allemand vers Français

À propos de Laurent Muhleisen

Laurent Muhleisen, né en 1964 à Strasbourg, traduit des auteurs contemporains de langue allemande depuis 1991 – Dea Loher, Marius von Mayenburg, Ewald Palmesthofer, Rainald Goetz, Roland Schimmelpfennig, Claudius Lünstedt... On lui doit aussi la traduction de trois pièces de Hugo von Hofmannsthal – Electre, Le chevalier à la rose, Arioane à Naxos, d'une pièce de Ferdinand Bruckner, Les Criminels, et de la première version du Baal de Brecht. Depuis 1999, il est le directeur artistique de la Maison Antoine Vitez. En 2006, il devient également le conseiller littéraire de la Comédie Française, auprès de Muriel Mayette.

Principales traductions générales :
Hans MAYER ; Les marginaux (Albin Michel 1995)
Heinz BERGGRUEN : J’étais mon meilleur client (L’Arche 1997)
Wim WENDERS : Avec Antonioni (l’Arche 1996) : co-traduction.

Principales traductions théâtrales :
Dea LOHER : L’espace d’Olga ; Un autre toit ; Adam Geist (non publiées) ; Manhattan Medea (l’Arche éditeur 2001) ; Barbe-Bleue, espoir des femmes (l’Arche Editeur 2001) ; Les relations de Claire (l’Arche Editeur, 2003) ; Innocence (l’Arche Editeur, 2005) ; Chien
Barbe-Bleue, espoir des femmes : création en avril 2001, théâtre du Point du jour (Lyon), mise en scène : Michel Raskine.
Les relations de Claire : création en octobre 2003 au théâtre du Point du Jour, mise en scène : Michel Raskine.
Manhattan Medea : création en novembre 2002, théâtre du Colombier (Bagnolet), mise en scène : H. Benhamou.
Chien : création en mars 2005, théâtre du Point du Jour, Lyon. Mise en scène : Michel Raskine.

Rainald GOETZ : Guerre
Roland SCHIMMELPFENNIG ; Une nuit arabe (l’Arche Editeur, 2002) ; Avant/après (l’Arche Editeur, 2003).
Avant/après : création au théâtre de la Colline, mai 2003, mise en scène : Michèle Foucher.
Une nuit arabe : création en septembre 2002 au théâtre du Rond-Point, mise en scène : Frédéric Bélier-Garcia.
Marius VON MAYENBURG : Visage de feu ; Parasites (l’Arche Editeur 2001) ; L'enfant froid ; Eldorado (l’Arche Editeur, 2004)
Visage de feu : création en mai 2001 au théâtre de la Colline (Paris). Mise en scène : Alain Françon.
L’enfant froid : création en mars 2005 à la Comédie de Valence. Mise en scène : Christophe Perton.
Rainer Werner FASSBINDER : Personne n’est bon, nul n’est méchant (l’Arche Editeur 1994) : Rien qu’une tranche de pain (non publiée).
Hugo von HOFMANNSTHAL : Electre ; Le chevalier à la rose ; Ariane à Naxos (Garnier-Flammarion, 2002).
Anna LANGHOFF : Rapport-Antigone ; Saleté de paix ; Party. (non publiées)
Klaus POHL : La belle étrangère; Karaté-Billy revient (non publiées).