Marianne Ségol-Samoy Traducteurs

Langues de traduction de Marianne Ségol-Samoy

  • Suédois vers Français

À propos de Marianne Ségol-Samoy

Traductrice du suédois et du norvégien et dramaturge, elle est titulaire d’une double maîtrise de français langue étrangère et de lettres scandinaves.

Formée comme comédienne, elle est venue à la traduction par le théâtre.

Elle travaille régulièrement en Suède et en France en tant que dramaturge avec des auteur·rice·s et des metteur·se·s en scènes comme Marcus Lindeen, Malin Axelsson, Suzanne Osten ou encore Gabriel Dufay.
Passionnée par les écritures contemporaines, elle se rend régulièrement en Scandinavie pour découvrir des créations, rencontrer des auteur·rice·s, des directeur·rice·s de théâtre et des agent·e·s.
En France, elle s’attache à découvrir et à faire connaître les nouvelles voix du théâtre nordique.

Elle a traduit une quarantaine de pièces et une trentaine de romans. Elle traduit des auteur·rice·s de théâtre comme Jon Fosse, Jonas Hassen Khemiri, Sara Stridsberg, Marcus Lindeen, Suzanne Osten, Rasmus Lindberg, Monica Isakstuen, Erik Uddenberg, Malin Axelsson... des auteurs réalisateurs comme Lars von Trier et des auteur·rice·s de romans (Le Seuil, Thierry Magnier, Actes sud, Albin Michel, Denoël...) comme Henning Mankell, Sami Saïd, Håkan nesser, Per Olov enquist, Katarina Mazetti, Jakob Wegelius.

Nombre de ses traductions sont publiées, et régulièrement montées en France et dans des pays francophones (Suisse, Belgique, Québec).

Membre fondatrice de LABO/07 (réseau d’écritures théâtrales internationales d’aujourd’hui), elle a codirigé avec Karin Serres les Cahiers de la Maison Antoine-Vitez n° 10, Étonnantes écritures européennes pour la jeunesse (2013, Éditions théâtrales).

Elle réalise également des surtitrages pour le spectacle vivant vers le français.

Depuis 2017, elle travaille comme dramaturge et collaboratrice artistique avec Marcus Lindeen.

Elle coordonne le comité nordique de la Maison Antoine Vitez, Centre international de la traduction théâtrale.