Sara Stridsberg Auteurs

A écrit 2 ouvrages enregistrés au catalogue de la MAV

À propos de Sara Stridsberg

Née en 1972 à Solna, dans la région de Stockholm en Suède, Sara Stridsberg est l’une des auteures suédoises les plus prometteuses de sa génération. Aujourd’hui, elle est reconnue dans toute la Scandinavie.

Elle commence sa carrière littéraire en tant que romancière et publie son premier roman, Happy Sally, à 22 ans, dans lequel elle retrace l'histoire de la première suédoise à traverser la Manche à la nage.

Son second roman Drömfakultet (La Faculté des rêves), paru en France en 2009 (éditions Stock) est une biographie-fiction autour de Valerie Solanas, féministe américaine et auteure du SCUM Manifesto. Ce roman reçoit le Grand Prix de littérature du Conseil Nordique. Elle adapte ensuite le livre au théâtre sous le titre Valerie Jean Solanas va devenir Présidente de l'Amérique (publié en France aux éditions Stock, 2010) et la pièce est créée au Théâtre Royal Dramatique de Stockholm (Dramaten) en 2006 dans une mise en scène de Klaus Hoffmeyer.

En 2009, elle écrit sa deuxième pièce Medealand (publiée chez L’Arche, 2011) inspirée du Médée d’Euripide, qui est créée au Théâtre Royal Dramatique (Dramaten) de Stockholm en 2009 dans une mise en scène de Ingela Olsson. En France, la pièce a été créée en 2014 par Jacques Osinski au MC2 Grenoble.

En 2011 paraît son troisième roman Darling River (publié en France aux éditions Stock, 2011) et en 2012 sa troisième pièce Dissekering av ett snöfall (Dissection d’une chute de neige) inspirée de la vie de la Reine Christine et créée au Théâtre Royal Dramatique (Dramaten) dans une mise en scène de Tatu Hämäläinen.

Son dernier roman, Beckomberga: ode à ma famille, du nom d’un hôpital psychiatrique fondé près de Stockholm en 1932 où le père de la narratrice est interné, paraîtra en septembre chez Gallimard. Elle a également écrit une pièce du même nom qui a été crée au Théâtre Royal dramatique (Dramaten) en 2015.

En mai 2016, Sara Stridsberg a été nommée membre de l’Académie Suédoise qui est aussi membre du jury du Nobel de littérature. L’élection de Sara Stridsberg à l’Académie suédoise, annoncée le 13 mai, fait de la romancière suédoise de 44 ans la plus jeune membre du jury du Nobel de littérature. Parmi les fameux 18, tous issus du milieu des lettres et des langues et élus à vie par cooptation, elle siégera à l’Académie au fauteuil 13, après l’écrivain et traducteur Gunnel Vallquist.

C’est la première fois dans l'histoire de l'Académie suédoise qu'une femme succède à une autre femme.

Inspirée par Marguerite Duras, Sara Kane, Elfriede Jelinek, Unica Zörn, Sara Stridsberg travaille sur les thèmes de la destruction et de l’aliénation dans la littérature.

« Une des raisons d’être de ma littérature est de faire naître le paradoxe. La littérature embrasse le monde entier et peut être un asile pour les indésirables et tous les marginaux du monde. »

Autres ouvrages

Pièces de l’auteure déjà traduites en français :

- Medealand (publié chez l’Arche, éditeur et agent de l’auteure)

- Dissection d’une chute de neige