Hanokh Levin Auteurs

A écrit 14 ouvrages enregistrés au catalogue de la MAV

À propos de Hanokh Levin

Né à Tel-Aviv en 1943, Hanokh Levin est mort d'un cancer en 1999. Il est l'auteur d'une oeuvre considérable qui comprend des pièces de théâtre, des sketches, des chansons, de la prose et de la poésie. Egalement metteur en scène, il a monté la plupart de ses pièces. Cofondateur de l'Association des auteurs dramatiques israëliens, il a milité pour l'amélioration du statut et des droits du dramaturge dans son pays. Il a participé à la création de la revue Teatron et, jusqu'à sa mort, a fait partie de son comité de rédaction.

Levin commence sa carrière comme auteur satirique. Ses premiers textes paraissent dans le journal des étudiants de l'université de Tel-Aviv où il suit des études de littérature et de philosophie (1964-1967). Ses premières pièces sont, elles aussi, des satires où il tourne en dérision l'ivresse de la victoire qui s'est emparée de la population juive d'Israël au lendemain de la guerre de 1967.
Parallèlement aux pièces politico-satiriques, et marquant en fait le début d'une nouvelle forme d'écriture dramatique, la pièce Salomon Grip est créée en 1969 au théâtre Ouvert dans une mise en scène de Hillel Nééman. Salomon Grip est la première d'une série de comédies centrées sur la famille, le quartier, et qui mettent en scène les aspirations et les vicissitudes de personnages insignifiants, coincés dans leur vie de couple et leur HLM.
En 1979, avec Exécution, montée au théâtre Caméri (théâtre municipal de Tel-Aviv), apparaît une autre direction dans l'écriture dramatique de Levin : les pièces mythologiques. Ces pièces reposent soit sur de grands mythes de la culture occidentale, soit sur une relecture des tragédies grecques.
Au-delà de la division quelque peu schématique entre spectacles politico-satiriques, comédies et pièces mythologiques, une analyse approfondie révèle une constance des thèmes et une même vision philosophique de l'existence humaine qui traverse toute l'oeuvre théâtrale de Levin.

Levin fait ses premières armes de metteur en scène avec Yaacobi et Leidental (théâtre Caméri, 1972. Par la suite, il dirigera 21 de ses pièces -jamais celles des autres- souvent avec les mêmes comédiens et la même équipe de scénographes, costumiers, éclairagistes, musiciens et chorégraphes. Avec eux, il inventera un langage théâtral qui ne ressemble à aucun autre. Expression d'un grand amour du théâtre et de tous ceux qui y participent, ses spectacles sauront intégrer le travail des différents créateurs rassemblés autour de lui.

Texte extrait de la "Note sur l'auteur" de Nurit Yaari, in Hanokh Levin, théâtre choisi, Editions théâtrales/Maison Antoine Vitez.

Autres ouvrages

Les souffrances de Job – Kroum l'ectoplasme – Une laborieuse entreprise – Shitz – Ceux qui marchent dans l'obscurité – L'enfant rêve – Yaacobi et Leidental – Marchands de caoutchouc - Les Pleurnicheurs - Requiem