Jacqueline Carnaud Traducteurs

Langues de traduction de Jacqueline Carnaud

  • Hébreu vers Français

À propos de Jacqueline Carnaud

Traductrice d’anglais et d’hébreu, rédactrice en chef de la revue TransLittérature de 1991 à 2003, coauteur de plusieurs manuels d’hébreu contemporain aux éditions Ophrys, elle a traduit, seule ou en collaboration, une soixantaine d’ouvrages dans le domaine de la fiction, l’art, l’histoire, la philosophie, les sciences humaines, ainsi que plusieurs dramatiques pour France Culture. De 1990 à 2012, elle a enseigné la traduction littéraire à l’université Paris 7-Denis Diderot.

Membre de la Maison Antoine-Vitez depuis sa création, elle y coordonne le comité hébreu. Depuis 2000, elle a entrepris, avec Laurence Sendrowicz, de traduire et de promouvoir en France l’œuvre du dramaturge israélien Hanokh Levin (Théâtre choisi, 7 volumes parus, éd. Théâtrales, 2001- ). Elle s’intéresse également au jeune théâtre palestinien d’Israël écrit en hébreu (Taher Najib, À portée de crachat, éd. Théâtrales, 2010) ou en anglais (Amir Nizar Zuabi, Je suis Youcef et celui-ci est mon frère, en cotradratuction avec Séverine Magois, éd. Théâtrales, 2011) et, plus généralement, au théâtre politique israélien (Motti Lerner, Isaac assassiné, éd. Théâtrales, 2012 ; Gilad Evron, Terriblement humain. Une histoire de violence, en cotrad. avec Zohar Wexler, Répertoire MAV, 2018 ; à paraître aux éd. L'espace d'un instant ; Einat Weizman, Moi Dareen Tatour, traduction et surtitrage, La Filature, Mulhouse, 2019).

En 2018, elle a reçu le Prix SACD de la traduction théâtrale.