L'enfant rêve

de Hanokh Levin

Traduit de l'hébreu par Laurence Sendrowicz

Écriture

  • Pays d'origine : Israël
  • Date de traduction : 1998

La pièce

  • Genre : Drame épique
  • Nombre d'actes et de scènes : 4 parties/33 scènes
  • Nombre de personnages : 44 personnages dont homme(s) et femme(s)
  • Création :
    • Période : 1992
    • Lieu : à Tel-Aviv
  • Domaine : Dani Tracz - Mapa - Tel-Aviv
  • Lecture publique :
    • Date : 1998/1999
    • Lieu : théâtre international de Langue Française à Paris / Festival

Édition

Résumé

Un père et une mère se penchent sur le lit de leur enfant qui dort. Dans cette image idyllique surgissent l'horreur et la cruauté qui les transforment en réfugiés, avec tout ce que cela implique de souffrance, d'humiliation, d'espoir et de désespoir. Après avoir perdu son mari et son honneur, la mère finit par déposer son enfant mort là où tous les enfants morts du monde attendent le Messie... qui, lorsqu'il arrive enfin, se révèle être une espèce de vieux camelot qui n'a à offrir que des montres suisses... et son inutile compassion.

Regard du traducteur

Hanokh Levin signe là une de ses pièces les plus importantes et les plus désespérées.

A travers le destin d'une mère et d'un enfant, c'est tout notre siècle, dans ce qu'il a d'horrible, d'inhumain et d'absurde, qui envahit la scène.

L'écriture - à la fois directe, cruelle et d'une grande poésie - les phrases coupées, qui ordonnent les mots dans une sorte de long psaume, confèrent à la pièce une dimension universelle, mais chaque réplique touche en même temps aux émotions essentielles de chacun de nous.