Sylvia Bagli Traducteurs

À propos de Sylvia Bagli

Sylvia Bagli est auteure, traductrice de l’italien, metteur en scène, formatrice et comédienne. Ancienne strip-teaseuse, danseuse de tango argentin et sportive de haut niveau de boxe française, elle questionne le mélange des arts de la scène : musique, chant, danse et exposition de la chair. Elle cherche à mettre à nu ce qui, à travers la sexualité, reproduit les mécanismes de violence propres à la société.
Après avoir été formée à la comédie en Italie au Teatro Tascabile de Bergame, elle participe à de nombreuses créations collectives. Arrivée en France dans les années deux mille, elle rencontre Eloi Recoing, avec qui elle travaille en stage et à l’université de Paris 3, mais aussi Claude Aufaure, Jean-Michel Rabeux, Frédéric Fisbach, David Lescot, Arthur Nauzyciel…
Elle obtient successivement un Master 2 à Paris X, sous la direction de Christian Biet sur « La nudité au théâtre » (2005), un Master 2 de mise en scène et dramaturgie à Paris X (2006), le DE de théâtre (2010).
Elle est membre de l'ANPAD et du comité italien de la Maison Antoine Vitez et directrice artistique de la compagnie « Label un des sens ».
Elle est co-traductrice avec Giampaolo Gotti de plusieurs textes de Giovanni Testori : Macbette, (2009) diffusé par France Culture en 2012 et lu au Théâtre de l’Atalante dans le cadre de « Traduire transmettre » en 2014, dés’Orest (2010) et Trois cris d’amour (2012), avec le soutien de la Maison Antoine Vitez. Elle a aussi traduit avec Caroline Michel La guerre de Martin de Francesco Silvestri (2010), jouée au Théâtre de la Ville dans le cadre de Face à Face.
Elle écrit des recueils de poésies - le Rouge en deuil, La ronde du silence, Si ivre soit le temps -, des pièces de théâtre - Variations en Chambre, Otospongiose, Le ciel par-dessus le toit, Apocalypse-prélude - un roman, Les vérités partielles, ainsi que Aphrodisia, toujours avec Eugène Durif. Elle écrit en commande pour la compagnie La Déferlante Les barbues ou de l’insatisfaction politique, pièce pour la rue, très librement inspirée d’Aristophane, dans un aller/retour scène/table qui lui a permis de suivre toute l’évolution du projet de déambulation en assistant à toutes les résidences jusqu’à l’aboutissement du texte. Elle participe à Le bal de Bob de la compagnie Contre-jour, joué à Nanterre sur la base d'un montage composé pour la plupart de ses textes.
Elle écrit et met en scène Lola et Jim, en 2006 à la MC93, dans le cadre du festival de jeunes metteurs en scène Archipel 118 ; la pièce est éditée en 2014 chez Alna éditeur. L’année successive elle participe à Archipel 118 + 1 avec Kazanova, une création collective.
Depuis 2004 elle enseigne, pour l’agence de communication Barocco dans le cadre de « Pub sur scène » et « Apprentiscène », où elle accompagne dans l’écriture et met en scène des saynètes pour des apprentis en alternance qui se produisent à l’Espace Cardin. Ce travail a reçu le prix de la meilleure initiative sociale en 2012. Elle enseigne à Acting International de 2009 à 2012. Elle donne des stages conventionnés AFDAS sur le Mythique dans le Réel au théâtre de l’Opprimé. Elle coache le chanteur Léo Cerra pour le jeu d’acteur.
En 2014 elle écrit et réalise son premier court-métrage de fiction, joué par Eve Gollac, Benoit Felix-Lombard et Giampaolo Gotti : Crash/crush.