Maud Flank Traducteurs

A traduit 2 ouvrages référencés à la MAV

À propos de Maud Flank

Maud Flank est née à Poitiers en 1977. Après l’obtention d’un baccalauréat scientifique, elle entreprend des études en langues étrangères (master en traduction technique, anglais et espagnol) et en littérature française. Ces études sont l’occasion de vivre un an à Grenade, en Espagne, dans le cadre d’un programme d’échange universitaire.

Professeur des écoles et de Français Langue Étrangère, elle se consacre également à la traduction et complète son cursus par un master en traduction littéraire (anglais, Université d’Avignon Pays du Vaucluse, 2018), incluant la pratique de la traduction théâtrale et du surtitrage, et en langue et civilisation espagnole (Université Paul Valéry, Montpellier III, 2019), après avoir enseigné au lycée franco-bolivien de La Paz (2006).

Lauréate du concours de bibliothécaire territorial (2014), formée également à la traduction audiovisuelle (Audioprojects, Barcelone), elle pratique régulièrement la traduction notamment dans les domaines de l’environnement et des arts et civilisations (musée du Quai Branly), elle traduit des romans (La Maniobra de la Tortuga, Benito Olmo, 2016 ; The Surfacing, Cormac James, 2014), sous-titre des documentaires (Hotel de Paso, Paulina Sanchéz, 2015 ; Tarava Tahiti, Daniel Denis, Anne Marcellini, 2019 ; Cria, Reza, Ama, Ariadna Relea, 2019).

Après B, elle travaille actuellement à la traduction de 502 et de El día que ella dijo que había matado al perro agarré el auto, pièces de l’ouvrage Luces blancas intermitentes de Giuliana Kiersz (Rara Avis Editorial, Buenos Aires, 2018).