Écriture

  • Pays d'origine : U.K.
  • Titre original : Lungs
  • Date d'écriture : 2012
  • Date de traduction : 2017

La pièce

  • Genre : comédie dramatique
  • Nombre d'actes et de scènes : ni actes ni scènes
  • Décors : aucun
  • Nombre de personnages :
    • 2 au total
    • 1 homme(s)
    • 1 femme(s)
    • 35-40 ans
  • Durée approximative : 80 mn
  • Domaine : protégé, agence MCR

Édition

Cette traduction n'est pas éditée mais vous pouvez la commander à la MAV

Résumé

Séisme, c’est l’histoire de F et H, couple dont nous parcourons la vie à travers une longue conversation, ou plutôt plusieurs conversations, sur l’idée d’avoir un bébé, dans un monde où les catastrophes écologiques, les névroses familiales, la multiplicité des modèles, engendrent de la pression et de la peur vis-à-vis de l’avenir.

Regard du traducteur

Dans une longue conversation ponctuée d’ellipses, H et F, les deux personnages de Séisme, vont traverser toute l’histoire de leur couple. Cette longue conversation a comme point de départ l’idée d’avoir un bébé. À partir de ce démarrage anecdotique va se déployer l’esprit qui sous-tend l’existence moderne : la peur. En effet, comment mettre au monde un enfant dans un monde pollué, sans promesse d’avenir radieux ? Comment devenir un papa et une maman tout en restant un couple ? Comment ne pas transmettre ce que l’on a de pire en nous ? En l’autre ? Comment devenir responsable dans un monde déréglé ?

L’écriture de ce texte qui nous raconte une histoire d’amour, se déploie dans une longue conversation sur les enjeux et les aléas du couple. La conscience écologique, la pollution, le terrorisme, tout semble agir sur ce couple.

On retrouve ici ce qui fait le sel des textes anglo-saxons : émotion, humour, vitalité et efficacité dans la forme. Le texte est remarquablement bien construit : à travers une succession d’ellipses, nous assistons à toute l’histoire d’un couple dans un langage simple et stimulant pour l’imagination du spectateur.

Note sur la traduction : très souvent, les répliques restent en suspens, soit que les personnages se coupent la parole, soit qu’ils n’arrivent pas exprimer jusqu’au bout leur pensée. L’enjeu de la traduction était donc de ne pas mettre les acteurs sur une fausse piste, sans pour autant fermer le sens. Je tiens à remercier ici l’auteur qui, avec une infinie patience, a accepté de compléter pour moi les répliques tronquées pour me guider dans mon travail.