Nāga-Mandala (Pièce avec cobra)

de Girish Karnad

Traduit de l'anglais par Annette Leday et Dominique Vitalyos

Écriture

  • Pays d'origine : Inde
  • Titre original : Nāga-Mandala (Play with a Cobra)
  • Date d'écriture : 1988
  • Date de traduction : 2012

La pièce

  • Nombre d'actes et de scènes : 1 prologue, 2 actes
  • Nombre de personnages :
    • 6 au total
    • 3 homme(s)
    • 3 femme(s)
  • Durée approximative : 2h
  • Création :
    • Période : 1993
    • Lieu : Guthrie Theater, Minneapolis
  • Domaine : protégé

Édition

  • Edité par : Editions Théâtrales
  • Prix : 16.00 €
  • ISBN : 978-2-84260-708-1
  • Année de parution : 2016
  • 160 pages

Résumé

La jeune Rani, que vient d’épouser Appanna, est aussitôt délaissée par son mari infidèle. Il l’enferme chaque jour dans la maison où il ne vient la voir que pour le repas de midi. Kurudavva, vieille femme aveugle du village, procure un philtre magique à Rani pour tenter de le ramener vers elle. Par erreur, un serpent cobra absorbe la potion et tombe passionnément amoureux de Rani. Il prend la forme d'Appanna et rend chaque nuit des visites enflammées à Rani, qui se réjouit des métamorphoses nocturnes de celui qu’elle prend pour son mari. Elle finit par tomber enceinte et doit alors faire face aux accusations de son véritable époux et à l’épreuve de fidélité imposée par les villageois.

Regard du traducteur

Ce texte, inspiré de légendes mythologiques ancestrales, propose une lecture acérée des relations homme/femme dans la société indienne. Les deux dénouements proposés par l’auteur prolongent sans la trancher la réflexion sur le rôle central de la femme, ses choix et son cheminement.