Lune Jaune

de David Greig

Traduit de l'anglais par Dominique Hollier

Écriture

  • Pays d'origine : Ecosse
  • Titre original : Yellow Moon
  • Date d'écriture : 2006
  • Date de traduction : 2011

La pièce

  • Genre : comédie dramatique - Ballade
  • Nombre d'actes et de scènes : 20 tableaux
  • Décors : selon mise en scène, 1 ou plus
  • Nombre de personnages :
    • 5 au total
    • 3 homme(s)
    • 2 femme(s)
  • Durée approximative : 1h30
  • Création :
    • Période : 29/09/06
    • Lieu : Glasgow Citizens Theatre
  • Domaine : Protégé, pièce représentée en France par l’agence MCR

Édition

Résumé

Rencontre improbable entre Leila la silencieuse, qui pense beaucoup mais ne parle guère, et Stag-Lee le mauvais garçon, pas si mauvais au fond, mais peut-être le plus paumé des ados dans une ville paumée. Lee vit seul avec sa mère Jenni, depuis que son père est parti quand il avait cinq ans en lui laissant pour seul souvenir une casquette. Lee rêve de faire fortune grâce au crime, tiens, pourquoi ne pas devenir le premier mac d’Inverkeithing ?
Leila est une bonne petite mais son corps l’encombre, une jeune fille qui ne se sent exister que lorsqu’elle se passe une lame de rasoir sur le corps en rêvant aux célébrités de la presse people.
Et Bill voudrait offrir une bague à Jenni.
Un mauvais départ, une erreur, un meurtre, et voilà Lee fuyant en plein hiver dans les collines hostiles, à la recherche de son père, avec Leila la silencieuse, et voilà Frank le garde-chasse qui les recueille, et voilà trois êtres perdus qui passent à ça de se trouver. Ou qui se trouvent. Et se perdent.

Regard du traducteur

La pièce de David Greig étonne et émeut à la fois par l’histoire qui se raconte et par la manière dont elle se raconte. Chaque personnage prend en charge une partie de ce récit dont il est tantôt acteur, tantôt spectateur, chaque couplet de la ballade s’éclaire d’un regard différent, chacun des vingt tableaux fait appel à une autre forme d’adresse, et un jour on écrira des chansons sur Lee Macalinden et Leila Suleiman, comme on l’a fait sur Bonnie et Clyde…

LUNE JAUNE - La Ballade de Leila et Lee interroge sur ce que c’est que de vivre dans un monde obsédé par la célébrité, et sur ce qui nous définit quand on a dix-sept ans.