Écriture

  • Pays d'origine : Danemark
  • Titre original : Fremtidens Historie
  • Date d'écriture : 2009
  • Date de traduction : 2009

La pièce

  • Nombre d'actes et de scènes : 2 parties
  • Décors : un taxi
  • Nombre de personnages :
    • 4 au total
    • 3 homme(s)
    • 1 femme(s)
  • Durée approximative : 1h
  • Création :
    • Période : 11 sept 2009
    • Lieu : Théâtre royale de Copenhague
  • Domaine : protégé : Agent Nordiska Strakosch

Édition

  • Edité par : Editions Théâtrales
  • Prix : 13.00 €
  • ISBN : 978-2-84260-450-9
  • Année de parution : 2011
  • 64 pages

Résumé

Fidèle au genre post-dramatique qui par lequel il interroge la société contemporaine, Christian Lollike propose dans ce « road theatre » à 4 personnages, un état des lieux du monde occidental à travers les pérégrinations d’un chauffeur de taxi.

Les passagers, personnages anonymes se succèdent comme des formes type, imposent leur idées, sollicitent la réaction, la compassion voire l’aversion, esquissant peu à peu l’environnement intellectuel dans lequel se trouve l’homme de la rue devant la mondialisation et la question de l’immigration.

Regard du traducteur

Après Chef-d’œuvre qui avait été présentée au festival d’Avignon en juillet 2008 et éditée aux Editions théâtrales, et Angoisse cosmique, ou le jour où Brad Pitt fut atteint de paranoaïa, mise en espace à Poitiers pour le festival Court toujours 2008, Histoire à venir ajoute au regard critique de Christian Lollike sur la culture occidentale la culpabilité refoulée vis-à-vis des pays pauvres et l’hypocrisie qui marque notre rapport au monde et à la mondialisation.

Histoire à venir a fait l’objet d’un atelier de traduction à l’issue duquel la pièce a été présentée au festival Act’Oral le 10 octobre 2009. Christian Lollike, Jean Boillot et Catherine Lise Dubost se sont ainsi réunis autour de la version initiale de la pièce à la Chartreuse-lès-Avignon pour mettre le texte en traduction à l’épreuve du plateau grâce à la participation de quatre jeunes comédiens. Ce projet est la première collaboration franco-danoise dans le cadre du réseau TER initialisé par la Maison Antoine Vitez.