Écriture

  • Pays d'origine : Ecosse
  • Titre original : Strangers, babies
  • Date d'écriture : 2007
  • Date de traduction : 2010

La pièce

  • Genre : drame
  • Nombre d'actes et de scènes : 5 scènes
  • Décors : libre
  • Nombre de personnages :
    • 6 au total
    • 5 homme(s)
    • 1 femme(s)
  • Durée approximative : 1h30
  • Création :
    • Période : 2007 & 2008
    • Lieu : Traverse Theatre d'Edimbourg et, en 2008, aux Etats-Unis
  • Domaine : protégé : Agence littéraire mcr

Édition

Résumé

5 scènes, au cours desquelles May débat avec son mari de l'opportunité de sauver les pauvres oisillons échoués sur leur balcon, May rend visite à son père à l'hôpital sans que ça le réjouisse franchement, May effraie un homme rencontré sur internet avec son enthousiasme SM, May effraie son frère en lui disant qu'elle et son mari vont avoir un bébé, May effraie l'envoyé des services de protection de l'enfance venu vérifier que tout se passe bien avec le bébé en question.

Regard du traducteur

Si Linda Mc Lean prend soin de préciser en exergue de sa pièce que dans les cinq duologues qui la constitue, May doit être jouée par la même comédienne et que les scènes doivent être jouées dans l'ordre indiqué, c'est bien que, volontairement, elle leur a donné l'ambiguïté de cinq micro-drames indépendants. Ce qui donne à May une identité fragmentée, et au lecteur/spectateur l'intuition que quelque chose, quelque part, a un jour été brisé.

Au fil des cinq scènes, on a l’intuition, plus qu'on ne comprend, que May, enfant, a sans doute commis un acte irréparable envers un de ses semblables. Peut-elle après ça prendre soin de quelqu'un d'autre, prendre soin d'elle-même, jamais? Quand le martyre de l'enfance est d'avoir été bourreau, y a-t-il une rédemption possible ?

Une écriture sobre, efficace, au dispositif presque poétique, qui distille la menace et l'humour pour créer un malaise croissant.