Marcio Abreu Auteurs

A écrit 1 ouvrage enregistré au catalogue de la MAV

À propos de Marcio Abreu

Marcio Abreu est acteur, metteur en scène et auteur dramatique. Né à Rio de Janeiro en 1970, il a été formé à l’EITALC (Ecole Internationale de Théâtre d’Amérique Latine et des Caraïbes), et crée le Grupo Resistencia de Teatro au début des années 1990. Avec ce groupe, pendant 6 ans, il crée de nombreux spectacles à Curitiba et dans le Brésil entier, comme Paredes de Vento. Il est fondateur et membre de la Companhia Brasileira de Teatro, à Curitiba, compagnie de recherche, qui privilégie les processus créatifs mêlant les artistes de divers endroits du Brésil et du monde, et plus particulièrement la France. Parmi ses principaux travaux on compte : A Vida é Cheia de Som e Fúria, coproduction avec la Sutil Cia de Teatro, (2000) ; Volta ao dia..., texte et mise scène (2002) ; l’Impresario, opera de Mozart, adaptation et mise en scène (2004) ; Suite 1, de Philippe Minyana, mise en scène (2004) ; Daqui a duzentos anos, textes de Anton Tchekhov, adaptation et mise en scène, avec l’ACT et l’acteur Luis Melo (2004/2005) ; Juste la fin du monde, de Jean-Luc Lagarce, mise en scène (2005/2006). Il donne régulièrement des cours d’écriture dramatique et de dramaturgie en collaboration avec la ville de Curitiba, et le SESC de Rio de Janeiro. A l’invitation de Thomas Quillardet, il vient en France avec sa compagnie en février 2010 pour participer à Distraits nous vaincrons, à la Maison de la Poésie à Paris. Depuis 2008, sa compagnie est soutenue par le programme culturel de la Pétrobras. C’est dans ce cadre qu’il écrit et met en scène Vida, résultat d’une recherche sur le poète Paulo Leminski avec les acteurs de sa compagnie. En 2010, Marcio Abreu met en scène Oxygène d’Ivan Viripaev, en 2012, Cet enfant de Joël Pommerat. En France, un extrait de Vida est disponible dans le cahier Maison Antoine Vitez sur l’Amérique latine (éditions Théâtrales). Il a collaboré en 2013 à l’adaptation des Trois Petits Cochons, mis en scène par Thomas Quillardet à la Comédie-Française. Depuis 2015,  il poursuit la trajectoire de sa compagnie au Brésil en alternant des pièces écrites par lui, ou performatives toujours en lien avec la réalité du Brésil et du monde (Projeto Brasil, Preto). Il accentue très fortement ces dernières années des partenariats avec d’autres artistes comme Grace Passô ou le grupo Galpao.

Autres ouvrages

Preto, Nomades, Nos.