Écriture

  • Pays d'origine : Italie
  • Titre original : Non correre Amleto
  • Date d'écriture : 2015
  • Date de traduction : 2019

La pièce

  • Genre : tragédie
  • Nombre d'actes et de scènes : 5
  • Décors : non précisé, mais durant les 4 premiers actes, les deux acteurs sont dans deux espaces différents. Ils n’ont pas d’interaction.
  • Durée approximative : 90 mn
  • Domaine : protégé

Édition

Cette traduction n'est pas éditée mais vous pouvez la commander à la MAV

Résumé

En 1993, l’oncle de l’autrice est pris dans un guet-apens alors qu’il prenait part à une mission humanitaire en Bosnie. Alors que ses camarades pensent qu’ils vont être exécutés, ils se mettent à courir, sauf lui, qui est abattu en premier. Deux seulement reviendront. Plus de vingt ans plus tard, l’autrice évoque ce destin absurde, cette irruption de la mort dans l’enfance. Parallèlement, un homme, Lui, qu’on devine être le fantôme du défunt, lui fait écho. Jusqu’à ce que les deux personnages se rejoignent et qu’elle absorbe symboliquement ce qu’il reste de lui : son histoire.

Regard du traducteur

C’est peut-être la pièce la plus aboutie de Francesca Garolla qui se confronte ici, à travers une tragédie personnelle, à l’universalité du deuil. Son écriture impressionniste, volontairement hésitante, comme si elle cherchait à reproduire le cheminement de sa pensée à destination des spectactrices.teurs, se charge d’un enjeu supplémentaire. Le dispositif scénique, assez proche de sa première pièce, Fils de personne, constitue un défi remarquable pour les actrices-teurs qui voudront s’en emparer.