Les Filles de Chibok : notre histoire

de Wolé Oguntokun

Traduit de l'anglais par Marianne Drugeon et Florence March

Avec le soutien de la MAV

Écriture

  • Pays d'origine : Nigéria
  • Titre original : The Chibok Girls: Our Story
  • Date d'écriture : 2015
  • Date de traduction : 2021

La pièce

  • Genre : Texte polyphonique à la croisée du théâtre documentaire et du recueil de poèmes
  • Nombre d'actes et de scènes : deux parties (première partie composée de deux scènes ; deuxième partie composée de 20 monologues)
  • Décors : pas de description du décor dans les didascalies
  • Nombre de personnages :
    • 8 au total
    • 3 homme(s)
    • 5 femme(s)
    • Un certain nombre de personnages sont des lycéennes nigérianes.
  • Durée approximative : 75 mn
  • Création :
    • Période : 18 décembre 2015
    • Lieu : Agip Recital Hall, Muson Centre, Lagos, Nigéria
  • Domaine : protégé

Édition

Cette traduction n'est pas éditée mais vous pouvez la commander à la MAV

Résumé

La pièce, écrite à partir des récits de personnes enlevées par Boko Haram et de membres de leurs communautés, raconte la violence qui sévit au Nigéria, l’enlèvement et l’asservissement des lycéennes, les enfants soldats, les massacres de villages entiers et la dispersion des survivants.

Regard du traducteur

La pièce propose une forme nouvelle de théâtre documentaire : après une première partie proprement dramatique, composée de deux scènes qui rejouent l’enlèvement des lycéennes de Chibok et le situent dans le temps et dans l’espace, la deuxième partie consiste en un recueil de poèmes-monologues inspirés de témoignages. Écrit en vers libres dans une langue percutante, extrêmement rythmée, qui joue des résonances et multiplie les images aussi surprenantes que saisissantes, ce texte dur, violent, montre sans concession la barbarie dont l’homme est capable au nom d’une idéologie.