La sourde oreille

de Torben Betts

Traduit de l'anglais par Blandine Pélissier

Écriture

  • Pays d'origine : U.K.
  • Titre original : A listening heaven
  • Date d'écriture : 1999

La pièce

  • Genre : Comédie réaliste sombre
  • Nombre d'actes et de scènes : 2 actes - 8 scènes
  • Décors : 1
  • Nombre de personnages :
    • 6 au total
    • 2 homme(s)
    • 4 femme(s)
  • Durée approximative : 2h
  • Création :
    • Période : 23 juillet 1999
    • Lieu : Stephen Joseph Theatre, Scarborough
  • Domaine : protégé : MCR, Paris en accord avec ICM, London
  • Lecture publique :
    • Date : 27 juillet 2002
    • Lieu : La Chartreuse, Villeneuve lez Avignon

Résumé

L'enterrement d'un jeune militant écologiste qui s'est suicidé. Une réunion de famille des plus ordinaires. Ces gens passent leur temps à se demander si "ça va ?", sans attendre de réponse sincère, à s'échanger des banalités pour masquer leurs problèmes d'incommunicabilité, à multiplier les activités (ménagères) pour ne pas s'asseoir et se regarder. Sous la comédie, le drame affleure.

Regard du traducteur

La pièce se veut comme une description d'une famille de la classe moyenne, totalement immature au niveau émotionnel et à laquelle ses enfants tentent d'échapper. L'un d'entre eux n'y a visiblement pas réussi puisque il a choisi le suicide, posé comme un acte militant de dénonciation de la société dans son entier. La facture de la pièce est classique. Unité de lieu (la cuisine), de temps (une journée) et d'action (un enterrement). Tout se passe dans les silences, dans les non-dits, le fameux sous-texte cher aux comédiens. Et quand l'indicible passe enfin la rampe, c'est dans une véritable explosion. Le ton de la comédie permet à Torben Betts d'aborder également, à travers cette étude jamais venimeuse d'une famille en déréliction, les thèmes de l'art, la science, la religion, le pouvoir de l'argent et l'écologie.