Écriture

  • Pays d'origine : U.K.
  • Titre original : Edgar & Annabel
  • Date d'écriture : 2011
  • Date de traduction : 2013

La pièce

  • Genre : Comédie dramatique
  • Nombre d'actes et de scènes : 11 scènes
  • Décors : L’action se déroule entre la cuisine d’Edgar et Annabel et différents lieux de rendez-vous.
  • Nombre de personnages :
    • 7 au total
    • 4 homme(s)
    • 3 femme(s)
  • Durée approximative : 1h30
  • Création :
    • Période : Juillet à septembre 2011
    • Lieu : National Theatre (Londres)
  • Domaine : protégé (agent en France : MCR, Marie Cécile Renauld)

Édition

Cette traduction n'est pas éditée mais vous pouvez la commander à la MAV

Résumé

Edgar et Annabel forment un couple exemplaire. Très unis, ils aiment se retrouver autour d’un repas bio préparé avec amour, partager une bonne bouteille de vin et inviter des amis pour un karaoké dans le salon.
Et surtout, Edgar et Annabel sont de fervents partisans du gouvernement.

Mais alors pourquoi Edgar complimente-t-il Annabel sur la cuisson de son saumon quand celle-ci vient de poser un poulet rôti sur la table ?
Lorsque son mari renverse par mégarde du vin sur les papiers qu’Annabel tient à la main, pourquoi cette dernière, à la fois furieuse et terrifiée, l’appelle-t-elle Nick ?
Pourquoi, lorsque leurs invités se déchaînent au karaoké, Edgar et Annabel en profitent-ils pour fabriquer une bombe ?
Enfin, et surtout, pourquoi toutes leurs conversations sont-elles soigneusement écrites dans un texte qu’ils lisent au fur et à mesure et tentent de suivre à la lettre ?

C’est parce qu’Edgar et Annabel n’existent pas.

Edgar et Annabel sont en réalité Nick et Marianne, des espions faisant partie d’une organisation secrète qui s’oppose au régime totalitaire en place. Pour ne pas se faire repérer, toutes leurs conversations sont pré-écrites par Miller, un des chefs de cette organisation. En effet, le régime en place enregistre grâce à des micros toutes les conversations dans les foyers et les fait analyser par ordinateur pour débusquer les opposants. Nick et Marianne doivent donc impérativement suivre leurs textes pour ne pas se faire repérer par les autorités.

Regard du traducteur

Nous sommes ici dans un univers orwellien : Big Brother is watching you!
Cette contre-utopie nous dépeint une société dans laquelle la pression exercée par le gouvernement en place semble sans limite,
Même s’ils sont constamment surveillés, Nick et Marianne se dévouent corps et âme pour lutter contre ce régime. Sam Holcroft s’intéresse donc à la notion d’engagement pour une cause. Mais quel est le prix à payer ?
Le constat est sombre, puisque même l’organisation pour laquelle Nick et Marianne se battent ne semble pas vouloir les protéger. Ils ne sont que des pions que l’on sacrifie et remplace sans aucun scrupule.
Mais Sam Holcroft choisit de traiter le sujet avec humour.
Ainsi, la banalité des dialogues entre Edgar et Annabel offre une vision parodique du couple idéal particulièrement bien vue.
Par ailleurs, le décalage entre l’action et le texte (grâce aux textes pré-écrits par Miller qu’Edgar et Annabel sont obligés de suivre) offre des situations de jeux vraiment savoureuses.
Enfin, le fait que les comédiens se présentent sur scène texte en main est sans doute un clin d’œil de l’auteure au jeu de l’acteur et à l’écriture théâtrale.