Cancrelat

de Sam Holcroft

Traduit de l'anglais par Sophie Magnaud

Écriture

  • Pays d'origine : U.K.
  • Titre original : Cockroach
  • Date d'écriture : 2008
  • Date de traduction : 2009

La pièce

  • Genre : Drame
  • Nombre d'actes et de scènes : La pièce n’est pas découpée en actes et scènes.
  • Décors : Une salle de classe avec des tables, des chaises, une fenêtre et une porte.
  • Nombre de personnages :
    • 6 au total
    • 2 homme(s)
    • 4 femme(s)
  • Durée approximative : 90 mn
  • Création :
    • Période : 2008
    • Lieu : Traverse Theater (Ecosse)
  • Domaine : Protégé agent : Mel Kenyon / Casarotto Ramsay, London

Édition

Résumé

Dans la salle de classe de Beth, les élèves crient, se battent, cassent fenêtres et portes...

Mais Beth, professeur de sciences naturelles, ne baisse pas les bras pour autant. Elle est convaincue que c’est par le savoir que ses élèves réussiront dans la vie. Il s’agit donc pour eux d’apprendre à « être davantage » ; à s’élever par la connaissance.

Ainsi Beth profite des heures de retenue pour approfondir les connaissances de ses élèves sur la survie du plus apte : « Le plus fort et le plus apte ne veut pas forcément dire fort et apte physiquement, il s’agit des individus les mieux adaptés à leur environnement. Le cancrelat en est un bon exemple ».

Cependant, dehors, la guerre fait rage. Le conflit oblige la plupart des jeunes hommes à partir se battre au front. Les jeunes femmes, elles, participent à l’effort de guerre en recyclant des uniformes militaires usagés et sont confrontées au départ de leurs compagnons.

Dans ce contexte de tension extrême, comment ne pas céder aux pulsions animales ? Comment les dépasser pour « être davantage » : être un Homme ?

Regard du traducteur

Les premiers instants de Cancrelat pourraient laisser penser qu’il s’agit d’une comédie dramatique sur le système éducatif britannique. Les 5 adolescents en font voir de toutes les couleurs à leur professeur de biologie. Les répliques s’enchaînent, l’écriture est énergique ; ça fuse !

Cependant, plus la pièce s’assombrit, plus elle nous questionne sur l’évolution de l’espèce humaine :

- Comment le conflit sexuel impacte-t-il notre société ?

- Comment comparer la théorie de l’évolution de Darwin et l’évolution génétique d’une population en temps de guerre ?

- Comment satisfaire l’exigence de la société qui demande aux hommes de ne pas céder aux pulsions animales, même en temps de guerre, mais de s’élever par la connaissance et la réflexion ?