Écriture

  • Pays d'origine : Italie
  • Titre original : La rivincita
  • Date d'écriture : 2012
  • Date de traduction : 2014

La pièce

  • Genre : Comédie dramatique
  • Nombre d'actes et de scènes : 59 scènes
  • Décors : non précisé
  • Nombre de personnages :
    • 11 au total
    • 9 homme(s)
    • 2 femme(s)
  • Durée approximative : 1h30
  • Création :
    • Période : janvier 2013
    • Lieu : Teatro Valle Occupato (Rome)
  • Domaine : protégé

Édition

Cette traduction n'est pas éditée mais vous pouvez la commander à la MAV

Résumé

Vincenzo est agriculteur. Suite à l'usage de pesticides, ces poisons de la terre et de nos vies, il ne peut pas avoir d’enfants à moins de suivre un traitement très coûteux. Au même moment, il est exproprié de son terrain sur lequel doit passer une ligne de chemin de fer. Sans revenu mais avec la volonté de devenir père, il est pris dans une série de problèmes familiaux et financiers accrus par son frère, qui malgré sa bienveillance, n’arrange pas ses affaires. S’ensuivent des rencontres et des situations tragi-comiques, reflets impitoyables d’une réalité contemporaine en Italie et ailleurs…Face aux coups durs, ces gens comme tout le monde luttent avec courage et humour pour « ne pas baisser les bras » et reconquérir le droit aux choses normales, qui semblent désormais devenues un luxe…c’est l’histoire d’une revanche, une tragédie de tous les jours qui fait rire.

Regard du traducteur

Avec une plume critique et agile, Michele Santeramo, sous couvert de questions personnelles voire intimes des personnages, aborde des thématiques sociales et politiques très actuelles (crise économique, système bancaire, environnement, corruption,…). En partant d’un chèque en bois déposé à la banque alors qu’il n’aurait jamais dû l’être, une mécanique inexorable se met en branle. Il en découle un foisonnement de situations dramatiques qui donnent à cette pièce une belle humanité et laisse place au suspens. L'importance accordée à l'argent qui est à l'origine des rebondissements est une originalité intéressante. La construction rythmée et l’écriture incisive servent de manière très pertinente le propos. La langue est fluide et rapide, les dialogues acérés et vifs. La construction efficace qui privilégie des scènes courtes et alterne dialogues et narration entretient avec justesse la tension dramatique et laisse place à beaucoup d’humour bien employé.