Et la nuit chante

de Jon Fosse

Traduit du norvégien par Terje Sinding

Écriture

  • Pays d'origine : Norvège
  • Titre original : Natta syng sine songar
  • Date de traduction : 2000

La pièce

  • Nombre de personnages : 5 : 3 hommes (2 jeunes, 1 plus ‚gé), 2 femmes (1 jeune, 1 plus ‚gée) dont homme(s) et femme(s)
  • Création :
    • Période : 1997
    • Lieu : Rogaland Teater (Stavanger)
  • Domaine : protégé : L'Arche éditeur
  • Lecture publique :
    • Date : 10 novembre 2000
    • Lieu : théâtre d'O (Montpellier)

Édition

Résumé

Un jeune homme et une jeune fille vivent ensemble depuis quelque temps, ils viennent d'avoir un enfant, et déjà, leur couple bat de l'aile. Lui veut être écrivain ; il n'a pas de travail et ne veut voir personne. Elle souffre de ne plus voir ses amis. Une visite des parents du jeune homme ne fait que rendre la situation plus tendue.
Le jeune homme reçoit une lettre de refus de l'éditeur à qui il a envoyé son manuscrit. La jeune femme s'apprête à sortir ; elle dit avoir rendez-vous avec une amie, Marthe.
Le jeune homme reste seul à la maison avec le bébé qui n'arrête pas de pleurer. La jeune femme finit par rentrer. Un ami de Marthe l'a raccompagnée en voiture, dit-elle. Le jeune homme la soupçonne de le tromper. La jeune femme menace de le quitter, puis finit effectivement par s'en aller.
La jeune femme revient avec Baste, l'ami de Marthe. Elle avoue avoir passé la soirée avec lui ; elle l'aime, dit-elle, et elle vient maintenant chercher ses affaires. Le jeune homme se retire dans la chambre, les laissant seuls. Soudain, un coup de feu éclate : le jeune homme s'est suicidé.

Regard du traducteur

Une nouvelle variation sur les thèmes chers à Jon Fosse : la difficulté d'aimer, l'incommunicabilité. Et toujours le même langage intense et répétitif.