Écriture

  • Pays d'origine : Brésil
  • Titre original : Caminhos de sangue
  • Date d'écriture : 2002

La pièce

  • Genre : Comédie
  • Nombre d'actes et de scènes : : La scène n'est pas divisée en actes et en scènes. On peut tout de même repérer 10 tableaux qui sont introduits par une didascalie.
  • Décors : Surtout des espaces intérieurs : restaurant, chambre d'hôtel, maison, studio d'une chaîne de télé.
  • Nombre de personnages :
    • 4 au total
    • 2 homme(s)
    • 2 femme(s)
  • Durée approximative : 1h15
  • Création :
    • Période : 2004 (reprises en 2005)
    • Lieu : Teatro de Café Pequeno, Rio de Janeiro, Brésil.

Édition

Cette traduction n'est pas éditée mais vous pouvez la commander à la MAV

Résumé

Rouge quitte sa mère qui habite à la campagne. Elle lui prend toutes ses économies et décide de chercher sa grand-mère dans la grande ville. Mais, ce qu’elle ne sait pas c’est que sa grand-mère (ou Mère-grand) est une grande star de la télévision, très riche, que ses fans suivent partout. Elle a 82 ans et une allure de jeune fille ; tout son corps est artificiel, grâce aux nombreuses interventions de chirurgie plastique qu’elle a faites tout au long de sa vie. Sur le chemin, Rouge rencontre un policier qui, plus tard, subira une métamorphose et se transformera en papillon. Il deviendra la fée protectrice qui aidera Rouge à retrouver celui qu’elle pense être l’amour de sa vie, le Méchant Loup. En fait, le Méchant Loup est l’amant de Adenaura, la grand-mère de Rouge. Celle-ci arrive chez sa grand-mère, découvre sa vraie identité et décide de s’installer chez elle. Le Méchant Loup arrive à convaincre Adenaura qu’il faut la tuer. Il est finalement obligé de tuer Adenaura, qui essaye d’empêcher l’assassinat de sa petite-fille. Au moment où il s’apprête à tuer Rouge, voilà que le Policier-Papillon arrive, tue le Méchant Loup avec un fusil et sauve Rouge ! Le conte classique du Petit Chaperon Rouge se termine là. Mais Camilo Pellegrini préfère donner à son conte contemporain une fin fantastique.

Regard du traducteur

Camilo Pellegrini fait partie de cette nouvelle génération d'auteurs brésiliens (Nova Dramaturgia Brasileira) qui parle du Brésil contemporain, tout en cherchant de nouvelles formes textuelles, de nouveaux langages. C'est surtout la réalité urbaine qui intéresse ce jeune auteur carioca. Le monde de la télévision, de la mode, de la publicité, l'obsession pour la jeunesse éternelle, l'éclatement de la famille, voilà autant de sujets qui reviennent constamment dans les textes de Pellegrini. Chemins de sang est une version pour adultes du Petit Chaperon Rouge. Le détour par le conte permet à l'auteur de jeter un regard aigu mais aussi ludique sur la très hétérogène réalité brésilienne contemporaine. Entre le merveilleux et le fantastique, le film d'horreur et le polar, Pellegrini maîtrise un certain nombre de codes et de conventions qu'il travaille de façon obsessionnelle. Il en résulte une écriture vive, critique et pleine d'humour qui témoigne d'une volonté d'expérimentation. On peut lui reprocher un certain manque d'économie textuelle et, parfois, une certaine dispersion thématique.