La Maison Antoine Vitez est une association qui réunit des linguistes et des praticiens du théâtre désireux de travailler ensemble à la promotion de la traduction théâtrale et à la découverte du répertoire mondial et des dramaturgies contemporaines. Cet objectif fixé, en 1991, par ses fondateurs, notamment Jean-Michel Déprats, Jacques Nichet, Jean Lebeau,… demeure aujourd’hui sa raison d’être.

Pourquoi Antoine Vitez ? Pour honorer la mémoire d’un artiste qui fut un grand metteur en scène et directeur d’acteurs mais aussi un grand traducteur du russe, du grec ancien et du grec moderne et dont la devise était : Il faut tout traduire. « Tous les textes de l'humanité constituent un seul grand même texte écrit dans des langues infiniment différentes, et tout nous appartient, et il faut tout traduire. »

Depuis l’origine, les membres de l’association sont des traducteurs, des universitaires, des chercheurs, des éditeurs, des metteurs en scène, des conseillers littéraires, des acteurs… et des institutions, théâtres et compagnies dramatiques, tous convaincus que traduire le théâtre exige d’abord les mêmes compétences linguistiques et le même art que la traduction littéraire et poétique mais réclame aussi une connaissance et un souci constant des réalités de la scène et du jeu du comédien. Ils sont environ cent trente qui cotisent et apportent leur concours à la vie de la Maison.

Petit à petit, au fil de ses années d’existence, la Maison Antoine Vitez est devenue ce que d’emblée elle voulait être : un centre international qui milite pour la "défense et l’illustration" de l’art de la traduction théâtrale. Petit à petit, dans de nombreux pays, les traducteurs ont rencontré leurs pairs. Ils confrontent leurs expériences, échangent leurs informations et, par leurs dialogues, ils contribuent à la circulation des textes et des œuvres. Ceux qui traduisent les auteurs français d’hier et d’aujourd’hui sont souvent d’excellents informateurs sur leur propre dramaturgie nationale, et vice versa. Une "internationale des traducteurs" de théâtre se dessine.

À sa fondation en 1991 et jusqu'en 2010, la Maison a été logée à titre gracieux par la Ville de Montpellier au Domaine de Grammont, près du Centre dramatique national du Languedoc-Roussillon. Elle y a développé des liens avec les principales institutions de la vie théâtrale et littéraire de cette région ; le CDN des 13 Vents, les Assises de la traduction littéraires et le Collège international des traducteurs d'Arles, la Comédie du livre, le Printemps des comédiens, le Centre national des écritures du spectacle de Villeneuve-lès-Avignon, le Festival d'Avignon et la Maison Jean Vilar.

Depuis janvier 2011, elle occupe, en sous-location, 3 pièces dans les locaux du Centre National du Théâtre, au 134 rue Legendre, à Paris. Elle est ainsi proche de sa tutelle principale, la Direction Générale de la Création Artistique, du réseau de ses traducteurs, à l'un des carrefours de la vie théâtrale française.

Depuis son origine, la Maison Antoine Vitez est placée sous la tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication, et plus précisément de la Direction Générale de la Création Artistique dont la subvention assure l’essentiel de son fonctionnement. Le Directeur du Théâtre et ses représentants sont membres de droit du conseil d’administration de l’association.