Maria Cristina Mastrangeli Traducteurs

A traduit 2 ouvrages référencés à la MAV

À propos de Maria Cristina Mastrangeli

Maria Cristina Mastrangeli naît à Rome au début des années soixante et arrive à Paris au début des années quatre-vingt-dix. Active dans le spectacle vivant depuis 1981 elle est comédienne, metteur en scène, conseillère artistique et traductrice (français-italien, italien-français, anglais-italien).
Elle est diplômée du Conservatoire Régional de Rome, elle obtient une licence en « Histoire et Critique du spectacle » à La Sapienza de Rome, une Maîtrise en « Cinéma et Audiovisuel » à La Sorbonne, Paris III et un master européen (EAVE) en production et scénarisation cinématographique.
Dans les années quatre-vingt-dix et jusqu’en 2007, elle est lectrice et traductrice de scénarios et textes destinés à l’audiovisuel, notamment pour les producteurs Leo Pescarolo et André Farwagi.

Depuis 2011 elle est membre du Comité italien de la Maison Antoine Vitez.
Pour le théâtre elle a traduit :
- Babel de Letizia Russo, en collaboration avec l’auteure Sabine Mallet. Sélectionnée dans le cadre du programme « Face à Face », la pièce a été lue, notamment, en 2010 au Théâtre du Rond-Point de Paris dans une mise en lecture de Jacques Osinski et en 2011 au Théâtre de la Ville de Paris dans une mise en espace de Gérard Watkins.

- Le mari de mon fils de Daniele Falleri. Comédie qui aborde avec humour et finesse un thème d’actualité : le mariage gay. Le spectacle a été l’un des grands succès public en Italie de la saison 2012-2013.

- Mon papa Éléonore de Duska Bisconti. Acte unique sur le transgenre, à partir d’un témoignage.
En tant que comédienne, elle a été jeune première à l’Argentina, Théâtre National de Rome de 1986 à 1991. Elle y a travaillé avec Nikita Michalkov, Marcello Mastroianni, Maurizio Scaparro et Roberto Guicciardini. Actuellement elle a en préparation : L'hiver de la cigale de Pietro Pizzuti où elle joue et met en scène avec Elsa Bosc ; et en février 2015 elle joue Un petit poisson de Pier Paolo Pasolini, traduction de Caroline Michel, mise en scène de Gerardo Maffei au Théâtre de Belleville de Paris.
Au cinéma ont peut noter ses interprétations dans : Un ami parfait de Francis Girod, Dernier jours à Clichy de Claude Chabrol, Mery pour toujours de Marco Risi.
En tant que metteur en scène, avec la compagnie Octogone, créée en 1998, elle a mis en scène : Conversation pour passer la nuit de Raffaella Battaglini (Comédie des Champs Élysée), Je suis contre toute réglementation dans une porcherie d'après Bertolt Brecht (Théâtre Berthelot de Montreuil), L’ère du témoin d'après Annette Wieviorka et Stanley Milgram (Théâtre Studio d'Arfortville), Morituri de Philippe Malone (Théâtre de la Tempête, Paris), Le garçon de la photographie d'après d'Agata Tuszynska (Théâtre Populaire Romand en Suisse), III de Philippe Malone (Théâtre de l’Opprimé, Paris), Quelques mots pour dire d’où je viens de Guillaume Hasson (Théâtre Gérard Philipe, scène conventionnée de Frouard).
Depuis 2004 elle est conseillère au développement artistique de la biennale de théâtre contemporain Les Théâtrales Charles Dullin.